Formation cannabis médical : L’effet d’entourage

Une plante complète avec des effets multiples

Formation cannabis médical : Introduction aux bases du cannabis médical

Ce chapitre, pensé pour être consulté en premier, doit être considéré comme une introduction générale sur le cannabis médical.

Découvrez nos formations sur le cannabis médical

Toute personne s’intéressant au cannabis médical croisera un jour la notion d’effet d’entourage. Ce concept, né à la fin des années 90 parallèlement à la découverte du système endocannabinoïde, est porteur d’une histoire particulière et pourrait expliquer certaines variations d’effets parfois rapportées entre des extraits « complets » de cannabis et des actifs purifiés. L’effet d’entourage a fait l’objet de multiples travaux de recherche, avec parfois des conclusions non congruentes. Dans ce chapitre, nous résumons l’histoire de cette théorie et présentons quelques-unes de ces études, favorables ou défavorables.

Bon visionnage !

L'effet d'entourage

forme_1 copy

De quoi s'agit-il ?

Le cannabis est une plante, il contient donc de nombreuses molécules, notamment des métabolites secondaires. […]  

Pris isolément, ces nombreux actifs peuvent avoir des effets pharmacologiques différents de ceux portés par la plante ou ses extraits. Cette idée, qui s’applique à tout extrait végétal non purifié, a donné lieu, dans le cas particulier du cannabis, à l’élaboration du concept d’effet d’entourage. 

Ce concept peut se définir comme désignant la théorie selon laquelle, d’une part, les nombreux constituants du cannabis peuvent agir, par des mécanismes multiples, pour améliorer l’activité thérapeutique de manière cumulative ou synergique ; et d’autre part, le cannabis peut également contenir des composés qui atténuent les effets indésirables des actifs prédominants. 

manipulation de laboratoire

Une découverte récente

C’est en 1998 que la notion d’effet d’entourage est mentionnée, telle quelle, pour la première fois, dans une publication de Ben-Shabat, un doctorant de l’équipe de Raphael Mechoulam

A l’époque, cette terminologie n’est pas utilisée pour désigner une quelconque interaction entre différentes molécules d’origine végétale mais pour nommer un phénomène, observé au sein de ce qui ne s’appelle pas encore le système endocannabinoïde, à savoir la potentialisation de l’activité d’un endocannabinoïde, le 2-AG, par d’autres molécules lipidiques naturellement produites par le corps humain. 

Ben-Shabat a ainsi introduit le nom de cet effet, mais le principe concerné à l’époque ne correspondait pas à l’acceptation actuelle du terme.

Bibliographie générale

Backes, M. (2017). Cannabis Pharmacy: The Practical Guide to Medical Marijuana — Revised and Updated. Black Dog & Leventhal.

Baron, E. P. (2018). Medicinal Properties of Cannabinoids, Terpenes, and Flavonoids in Cannabis, and Benefits in Migraine, Headache, and Pain: An Update on Current Evidence and Cannabis Science. Headache 58, 1139–1186. doi: 10.1111/head.13345.​

Ben-Shabat, S., Fride, E., Sheskin, T., Tamiri, T., Rhee, M. H., Vogel, Z., Bisogno, T., De Petrocellis, L., Di Marzo, V., & Mechoulam, R. (1998). An entourage effect : Inactive endogenous fatty acid glycerol esters enhance 2-arachidonoyl-glycerol cannabinoid activity. European Journal of Pharmacology353(1), 23‑31. doi: 10.1016/s0014-2999(98)00392-6​

Ferber, S. G., Namdar, D., Hen-Shoval, D., Eger, G., Koltai, H., Shoval, G., Shbiro, L., & Weller, A. (2020). The « Entourage Effect » : Terpenes Coupled with Cannabinoids for the Treatment of Mood Disorders and Anxiety Disorders. Current Neuropharmacology18(2), 87‑96. doi: 10.2174/1570159X17666190903103923​

Hanuš, L. O., Meyer, S. M., Muñoz, E., Taglialatela-Scafati, O., and Appendino, G. (2016). Phytocannabinoids: a unified critical inventory. Nat. Prod. Rep. 33, 1357–1392. doi: 10.1039/C6NP00074F.​

Koltai, H., & Namdar, D. (2020). Cannabis Phytomolecule ’Entourage’ : From Domestication to Medical Use. Trends in Plant Science25(10), 976‑984. doi: 10.1016/j.tplants.2020.04.007​

Maayah, Z. H., Takahara, S., Ferdaoussi, M., and Dyck, J. R. B. (2020). The molecular mechanisms that underpin the biological benefits of full-spectrum cannabis extract in the treatment of neuropathic pain and inflammation. Biochim Biophys Acta Mol Basis Dis 1866, 165771. doi: 10.1016/j.bbadis.2020.165771.​

McPartland, J. M., and Pruitt, P. L. (1999). Side effects of pharmaceuticals not elicited by comparable herbal medicines: the case of tetrahydrocannabinol and marijuana. Altern Ther Health Med 5, 57–62.​

McPartland, J. M., & Russo, E. B. (2001). Cannabis and Cannabis Extracts. Journal of Cannabis Therapeutics1(3‑4), 103‑132. doi: 10.1300/J175v01n03_08​

Mechoulam, R., & Ben-Shabat, S. (1999). From gan-zi-gun-nu to anandamide and 2-arachidonoylglycerol : The ongoing story of cannabis. Natural Product Reports16(2), 131‑143. doi: 10.1039/A703973E​

Russo, E. B. (2011). Taming THC : Potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects. British Journal of Pharmacology163(7), 1344‑1364. doi: 10.1111/j.1476-5381.2011.01238.x​

Russo, E. B., & Marcu, J. (2017). Chapter Three – Cannabis Pharmacology : The Usual Suspects and a Few Promising Leads. In D. Kendall & S. P. H. Alexander (Éds.), Advances in Pharmacology (Vol. 80, p. 67‑134). Academic Press. doi: 10.1016/bs.apha.2017.03.004​

Russo, E. B., & McPartland, J. M. (2003). Cannabis is more than simply delta(9)-tetrahydrocannabinol. Psychopharmacology165(4), 431‑432; author reply 433-434. doi: 10.1007/s00213-002-1348-z​

Littérature supportive

Beaucoup de travaux se sont spécifiquement intéressés aux interactions entre THC et CBD

- Le CBD bloquerait certains certains effets du THC, notamment les réactions anxieuses​

- Le CBD pourrait à la fois inhiber certains effets et en potentialiser d’autres (rôle de la dose ?)​

- Un mélange THC:CBD serait plus efficace que le THC seul sur les douleurs cancéreuses​

D’autres travaux se sont intéressés à certains actifs « entourés »​

- Des échantillons de cannabis provoqueraient des effets plus forts que la quantité correspondante en THC

- Le CBD entouré serait plus efficace que le CBD seul​

Littérature contradictoire

Travaux relatifs aux associations THC-CBD

- Absence d’interaction THC-CBD​

Travaux relatifs aux actifs « entourés »​

- Absence de différence d’effets entre cannabis et THC ​

Hypothèses mécanistiques

Cannabinoïdes

Terpènoïdes : mécanisme d’action incertain​

- Effet analgésique du myrcène impliquant le système opioïde

- Effet anti-inflammatoire de l’a-pinène et du BCP via l’inhibition des prostaglandines ​

- Inhibition de l’acétylcholinesterase l’a-pinène ​

- Stimulation de la sécrétion d’IL-8 par l’humulène​

Terpènoïdes : possible action sur le système endocannabinoïde​

- Absence d’effet de plusieurs terpènes sur CB1 et CB2

- Propriétés agonistes CB2 du BCP

- Effets cannabimimétiques de certains terpènes dont action directe CB1​

Découvrir plus de formations sur le cannabis médical

LaFleur Académie se décompose en plusieurs chapitres que chacun peut regarder à son rythme. 

Un résumé sous forme de « boite à outils » peut être téléchargé sous les vidéos de chaque chapitre, incluant les illustrations indispensables ainsi que les références bibliographiques utilisées. 

Cannabis médical : formez-vous aujourd'hui pour préparer demain