Formation cannabis médical : La voie orale

Principes généraux à propos du cannabis médical administré par voie orale.

Formation cannabis médical : Introduction aux bases du cannabis médical

Ce chapitre, pensé pour être consulté en premier, doit être considéré comme une introduction générale sur le cannabis médical.

Découvrez nos formations sur le cannabis médical

Le cannabis médical peut se présenter sous différentes formes pharmaceutiques. Ces formes sont destinées à des voies d’administration différentes.

Dans ce chapitre, nous abordons la voie orale, qui est celle utilisées pour l’administration de formes pharmaceutiques comme les huiles ou les capsules. Nous y verrons ses spécificités, notamment pharmacocinétiques (délai d’action, durée d’action, premier passage hépatique, etc.)

Bon visionnage !

La voie orale

forme_1 copy

Notions de pharmacocinétique

Nous allons parler de biodisponibilité, de pharmacocinétique, de Tmax, Cmax…  Arrêtons-nous quelques instants sur ces rappels.

De façon schématique, la biodisponibilité correspond à la fraction du principe actif qui va atteindre la circulation sanguine. La pharmacocinétique, elle, mesure, la vitesse à laquelle elle atteint cette concentration. Cette fraction est généralement mesurée en quantifiant l’AUC, c’est-à-dire l’aire sous la courbe.

Le Tmax représente le temps d’atteinte de la concentration maximale du principe actif dans le sang.  

Un Tmax qui est dit court définit généralement une absorption rapide. 

Et enfin, la Cmax, qui est la concentration sérique maximale qu’un médicament atteint au sein d’un compartiment après administration de la première dose de ce dernier.  

Voie orale et voie sublinguale

Un passage transmuqueux, au niveau sublingual, permet un passage systémique et donc un début d’action plus rapide. L’intérêt aussi est d’éviter le premier passage hépatique.  

La réalité en termes d’observance montre que, souvent, la majorité de la solution est avalée et non placée sous la langue. Il en résulte aussi une variabilité inter-individuelle qui persiste, avec la prise concomitante de nourriture, impliquant une réduction de la Cmax et de l’AUC, la fameuse aire sous la courbe.   

Le spray oro-muqueux peut également provoquer une légère irritation au niveau des muqueuses et stimuler l’écoulement de la salive,pouvant impacter sensiblement la déglutition. 

Découvrir plus de formations sur le cannabis médical

LaFleur Académie se décompose en plusieurs chapitres que chacun peut regarder à son rythme. 

Un résumé sous forme de « boite à outils » peut être téléchargé sous les vidéos de chaque chapitre, incluant les illustrations indispensables ainsi que les références bibliographiques utilisées. 

La voie cutannée / transcutanée

Cannabis médical : formez-vous aujourd'hui pour préparer demain